Le village de Saint Cernin de l'Herm

Saint Cernin de l'Herm qui est la déformation de Saint Saturnin, évêque de Toulouse martyrisé vers 257 dont on célèbre la fête à la fin du mois de novembre, aurait été fondé autour d'une fontaine dont les eaux abondantes passaient pour avoir des vertus miraculeuses.

D'une superficie de 1620 ha - dont plus de 1100 en forêt - la commune s'étend dans la vallée de Ménaurie, au nord-ouest de Villefranche de Périgord.

Des tombeaux, dit-on, et des vases en terre remplis de charbon et de pièces de monnaie attesteraient de l'ancienneté de l'occupation du site...

Si le nom du lieu se réfère à saint Saturnin, la seconde partie du nom correspond à l'occitan èrm signifiant "lande, lieu inculte ".En occitan, la commune porte le nom de Sent Sarnin de l'Èrm.

La première mention écrite du village, liée à la paroisse, remonte à 1287 sous la forme Parochiam Santi Saturnin. Au siècle suivant, il apparaît comme Sanctus Saturnninus de Heremo puis au milieu de XVIIIe siècle "Saint Sarnin de l'Hermitage", avant que la graphie Sernin ne laisse la place à Cernin au début du XIXe siecle.

QU'AVONS-NOUS SUR NOTRE COMMUNE ?

  • Le château de Sineuil qui date du XVème siècle, remanié au XVI et XVIIème siècle, a été inscrit au titre des Monuments Historiques le 14 novembre 2006.

    Construit dans la deuxième moitié du 16e siècle, le château se compose d'un logis renforcé de deux tours, avec deux ailes en dépendances encadrant la cour, côté sud, et un troisième ensemble de communs à l'est du précédent. Le logis et l'une des tours conservent des pièces à voûtes quadripartites. La seconde tour abrite un escalier en vis. Propriété privée.

  • Un châtaignier de plus de 300 ans d'âge, d'une circonférence de plus de 9 mètres, se trouve au lieu-dit "Le Viernais".
  • L'Eglise paroissiale Saint Saturnin, de fondation romane avec une nef du XIIème siècle, et un chœur qui se termine par une abside semi-circulaire et un clocher carré.

logo communaute communelogo smd3logo office tourisme perigord noir